L’Aerion passe aux essais en soufflerie à l’Onera
On 4 décembre 2020 | 2 Commentaires
Air et Cosmos 2713 Aérion à l'Onera
Air&Cosmos magazine 2713 du 4 décembre 2020, “L’Aerion soufflé à l’Onera”.

Le projet de jet d’affaires passe dans le soufflerie S2MA du parc de Modane-Avrieux en Savoie.

Aerion Supersonic a fait un pas important vers l’examen préliminaire de conception (PDR), jalon que l’avionneur compte bien franchir en 2021. Le développement du jet d’affaires AS2 se poursuit avec des essais en soufflerie commençant en collaboration avec un acteur connu, puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que de l’Onera et de ses souffleries à Modane-Avrieux, en Savoie. Aerion a terminé la modélisation de la conception de l’AS2 grâce à l’utilisation d’outils d’optimisation aérodynamique développés par sa filiale, Aerion Technologies, à Palo Alto, en Californie.

« Ces outils ont impliqué des milliers de points de données pour affiner la forme aérodynamique à un niveau élevé de fidélité et de détail », a commenté la société. La combinaison de l’utilisation de cette modélisation avec des essais en soufflerie annulera la nécessité d’un avion démonstrateur technologique dans les premiers stades du cycle de développement, a ajouté Aerion. « Bien que l’apparition d’une technologie de modélisation informatique de plus en plus sophistiquée ait grandement amélioré la conception aérospatiale, les essais en soufflerie demeurent un élément clé du cycle de développement », déclare Robert (Bob) Lewis, directeur de l’évaluation et des essais système d’Aerion. (…)

Retrouvez l’article d’Antony Angrand, Rédacteur Programmes & Développement, dans Air&Cosmos numérique du 4 décembre 2020.

Rendez-vous ICI.

Commentaires2
olivan jacques Posté 4 décembre 2020 le9 h 27 min   Répondre

pour passer le mur du son ,il faut des réacteurs mono-flux (bruyant et énergivore) car les réacteurs double flux ne permettent pas de le faire . il y a donc une nouvelle technologie qui permet aux réacteurs mono flux de réduire significativement le bruit et la consommation.
je suis curieux de la connaitre.

Eric Marot Posté 8 décembre 2020 le13 h 13 min   Répondre

Ah bon ! le Rafale nest il pas équipé de doubles flux? Certe le taux de dilution qui est plus faible, mais le principe reste le même et la diminution de consommation et de bruit efficace.
Attention de ne pas avoir a l’esprit le boucau que fait la postcombustion, c’est une autre chose